Scribbles

Griffonages à la hâte and random thoughts in French and English.

Read tonight in Jessica Dore’s April tarot offering:

One of The Fool’s active ingredients is the lesson—derived from myths—that in a troubled society salvation always comes from the outskirts, not the center. Jessica Dore
RWS tarot deck the fool card
From the Rider-Waite tarot deck, drawn by Pamela Colman Smith.
🇬🇧

Un Podcast à Soi propose un double épisode sur l’écoféminisme sur ArteRadio :

À (ré)écouter sans modération.

🇫🇷
Le livre du monde sera une merveille. Je ne le vois pas comme un "livre de voyage". [...] Nous ferons autre chose, mieux que tout ça. Il faudra le faire. [...] Mais j'aimerais que notre bouquin soit une bible plus portative, et qu'on le voie, chez les gens, aussi souvent qu'on voyait _Paroles_ de Prévert. [...] Il faudra que les gens adoptent ce livre comme un fétiche. Ce voyage me brûle dedans, il a donné définitivement sa marque, son impulsion, à tout ce que je pense et ferai, je veux qu'il en soit de même pour ceux qui auront lu le bouquin. Thierry Vernet à Nicolas Bouvier (vendredi 28 octobre 1955) à propos du futur Usage du Monde

Si tu savais à quel point ton intuition était bonne Thierry.

🇫🇷
You tell me that I make no difference
Well at least I'm fucking trying
What the fuck have you done?

True that fuckers!

🇬🇧

Fin janvier, j’ai repris mes crayons de façon plus régulière. Dessiner le soir, en écoutant de la musique, un podcast.

Se concentrer sur les volumes généraux, sur les grandes masses, sur la quantité.

Une sélection qui court du 23 janvier à aujourd’hui.

croquis
Dessiner la dessinatrice.
croquis
croquis
croquis
croquis
croquis
croquis
croquis
croquis
Dessin plutôt contractuel.
croquis
Dessin moins contractuel (mais j'aime le raccourci).
🇫🇷
La liberté, c'est du combat [...], ça vient pas en demandant gentiment, ça vient pas en suppliant, ça vient en jouant des coudes.

@Casey_Anfalsh dans le podcast La Poudre.

🇫🇷

Current mood. 🤷‍♂️

🇬🇧

Finally managed to create anchors for each scribble. Now I can share specific ones with friends without having them to scroll through the entire page.

A small improvement I’ve stollen from Juanitofatas’ murmurs. 🙏

anchor tags gif

🇬🇧

En novembre dernier, j’ai re(vécu)découvert le plaisir de dessiner: suspension du temps, entièreté du moment, aucune distraction.

J’ai enfin réussi à me libérer des injonctions de la maîtrise et du “beau” qui gâchent tant les premiers instants de la curiosité. Je n’avais aucune attente, aucune ambition. J’avais juste envie de faire, de m’y immerger le plus complètement possible.

Du temps - seul - à foison, des paysages de montagne, un carnet poussiéreux ressorti du placard, un stylo, un pinceau. Ce bonheur tient en peu de choses (et dans la poche).

dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage dessins représentant la montage

🇫🇷

Dans quelques heures, je participerai à une discussion collective (6 participants, 1 animatrice, 1 équipe technique) sur la sexualité.

La discussion se fait dans le cadre du tournage du documentaire « Le plaisir féminin » de Nina Faure.

Mélange de joie et d’appréhension à l’idée de parler de mon vécu, de mon intimité, de mes réflexions et expérimentations sur la sexualité :

  • déconstruire une masculinité mainstream
  • découvrir le consentement à 35 ans
  • casser la croyance que “les garçons bien élevés ne harcèlent pas”
  • le sexe comme langage de communication
  • la sexualité quand on a des enfants : quelles injonctions versus le terrain
  • etc…

Mais joie d’y croiser des hommes de tous horizons (homme == toute personne ayant ou ayant eu un vécu social d’homme).

🇫🇷
Vivre, c'est faire vivre ce qui est en nous. Charlotte Perriand

Arte diffuse en ce moment un documentaire sur l’architexte Charlotte Perriand. À regarder assis à même le sol, une tasse fumante à la main. Merci Mona Chollet pour la découverte de Perriand (dans Chez Soi, une odyssée de l’espace domestique).

🇫🇷

Ce matin, j’ai appris quelques mots en langue des signes pour accompagner des chansons de mon enfance.

Cela fait écho au livre que je lis en ce moment, On the road de Gloria Steinem, où elle évoque sa rencontre avec les étudiant.e.s sourd.e.s de la Gallaudet University. Elle y parle de l’expressivité de ses interlocuteur.ice.s, de la beauté de voir les étudiant.e.s signer au milieu de la foule pour relayer ses propos.

J’ai aimé voir parents et enfants (par forcément les uns des autres d’ailleurs) se mêler, chanter, jouer avec les instruments à disposition et signer en choeur.

Quelques mots :

dessins représentant les signes matin, soir, entendre, toit, moi, femme, chaud, chanter dessins représentant les signes pie, eau, mourrir et les jours de la semaine

🇫🇷